*

Garvalf





STarKos (suite) et nouvelle composition SID

J'ai continué ma découverte du tracker STarKos, apprenant à en utiliser toutes les subtilités. C'est vraiment un excellent logiciel, programmé pour Amstrad CPC par Targhan. Je suis en train de préparer avec STarKos une musique pour la demoparty ReSeT #20 en juin 2015.

Néanmoins, ayant appris à la dernière minute l'existence d'une joute musicale sur le forum linuxmao.org, sur le thème du « Nouveau Monde », j'ai un peu délaissé cette composition pour programmer une nouvelle musique pour C64 :

Réalisé en partie avec #AriaMaestosa puis avec #SidWizard, c'est à dire que j'ai commencé à composer dans le premier logiciel, puis j'ai importé le fichier midi dans le second, via un émulateur C64. Aria Maestosa est un très bon logiciel, par contre il n'est pas pratique pour réorganiser des parties musicales puisqu'il ne permet pas de manipuler des blocs (comme dans LMMS, en revanche LMMS ne peut pas exporter en midi...). Les principales mélodies ont donc été initiées avec Aria Maestosa, puis le tout a été réorganisé dans SidWizard qui est pour sa part un tracker vraiment très bien conçu, et n'a pas de limitation flagrante à mes yeux, à part une interface un peu compacte (tout tient sur un seul écran).

« Nouveau Monde » : découverte d'un nouveau continent jusqu'alors caché aux yeux de tous, ou arrivée sur une nouvelle planète ? Nouveau monde terrestre ou royaume spirituel ?

Fichier source et Sid dans la section C64.

J'apprécie le son rêche et brut du Sid, ça colle assez à ce que je voulais faire passer dans la musique. Ça a également un côté suranné et vieillot, comme si ça avait été fait dans les années 70... Initialement l'idée était d'évoquer une ambiance un peu futuriste, comme si c'était dans un vaisseau spatial. Et finalement avec le son de flûte, ça peut aussi donner l'impression d'un rituel sauvage dans une contrée exotique... Des basses groovy, des mélodies mélancoliques, des arpèges mi-tristes mi-entraînants, quelques rares blip quasi-inaudibles pour rappeler que c'est censé être du chiptune, bref, du pur Garvalf ;)

Pour en revenir à STarKos, les réflexes que l'on peut avoir dans d'autres trackers font que l'on peut se sentir un peu perturbé face à son utilisation, mais néanmoins elle est en elle-même logique et bien pensée. J'apprécie particulièrement la répartition des fonctionnalités (organisation des patterns, édition des patterns, édition des instruments) dans des écrans séparés. La résolution de l'amstrad n'étant pas très élevée, c'était un peu une nécessité. Bref, encore un logiciel natif qui n'a pas à rougir face à un équivalent éventuel sur système plus moderne.

Je viens de découvrir à l'instant cet article écrit par l'auteur de ce tracker lui-même, où il explique ses motivations, ses difficultés etc. Très intéressant !

#AY-3-8910 #SID




-